L’histoire des fleurs de Bach

Bach avait une étonnante compassion pour l’humanité, un amour de la nature et un esprit de génie. La mauvaise santé dont il souffrait rendait son corps très sensible à son environnement. Cette sensibilité, bien que considérée par beaucoup comme une malédiction était une des clés de sa capacité à discerner les remèdes naturels. Seul un homme possédant les qualités du Dr Edward Bach pouvait fournir à l’humanité les remèdes de base pour la santé physique et psychologique de l’homme.

Le déclic

À son époque, un grand nombre de personnes souffraient de problèmes de santé. Bach a noté que la société médicale faisait peu pour les gens sauf pour supprimer les symptômes et les accabler de frais médicaux élevés. Il croyait que la guérison appartenait peut-être plus à l’Église qu’à une société médicale et partageait ouvertement cette conviction. Cependant, pour commencer son étude sur la guérison, Bach se rendit à l’université de Birmingham. Il a ensuite terminé ses études à l’University College Hospital de Londres où il a reçu une éducation médicale très appropriée.
Bach a observé que le même traitement ne guérissait pas toujours la même maladie chez chaque patient. Bach a également noté qu’un remède, qui soignait certains, n’avait aucun effet sur d’autres. En outre, il a observé que les patients ayant une personnalité ou une attitude similaire répondaient souvent de la même manière au même remède, tandis que d’autres de tempérament différent réagissaient différemment et nécessitaient par conséquent un autre remède.

Fleurs de Bach : les débuts

En fin de compte, le Dr Bach a identifié 38 états d’âme négatifs au travers de ses recherches. Il a ainsi trouvé des fleurs correspondantes qui contrebalançaient ces schémas de pensée. En d’autres termes, les fleurs qu’il a sélectionnées contenaient une vibration positive propre à cette flore, qui pourrait annuler la vibration négative d’un schéma de pensée discordant.
Bien que Bach ait développé ses solutions en utilisant uniquement sa propre intuition, il est indéniable que ce processus de sélection et d’identification s’est déroulé sur plusieurs années et par essais et erreurs, initialement avec l’autotest des plantes par Bach avant de les utiliser sur des patients le consultent en sa qualité d’homéopathe.

Le concept

Bach a avancé qu’il y avait plusieurs types ou humeurs, ce qui était évident chez les personnes qui étaient malades. Il les a identifiés comme étant la peur, la terreur, l’inquiétude, l’incertitude, l’indifférence, l’apathie, le doute, le découragement, la sollicitude, la faiblesse, l’impatience, la méfiance envers soi-même, l’enthousiasme, la fierté et la désinvolture.

Une fois que Bach avait identifié l’humeur ou les caractéristiques de la personnalité, il prépara un remède à partir de son répertoire d’essences florales. En général, la fleur de Bach fonctionnement s’effectue par un choix soigneux des fleurs. Ces dernières sont par la suite placées dans un bol d’eau pure puis exposées à la lumière du soleil jusqu’à ce que les pétales commencent à montrer des signes de dépérissement. Les pétales seront enlevés et la solution magnétique sera ensuite donnée au patient. Ses résultats ont été si stupéfiants que ce travail a été qualifié de “nouveau médicament”.